Qui sommes-nous ?

Nous sommes une association de la loi de 1901, déclarée à la Préfecture de la Gironde (Journal Officiel du 15 septembre 2007) et reconnue d'interêt général.

Pour consulter nos statuts, il vous est possible de télécharger le document PDF suivant.

Nous sommes à Mérignac, en Gironde.

 

Nous ne "vendons" pas de chats.

Nous demandons seulement une participation aux frais engagés (très loin des frais réels) et le remboursement des frais vétérinaires aux tarifs qui nous sont consentis par certains d'entre eux (bien moins chers que si vous alliez vous-même chez le vétérinaire à titre individuel).

Pour plus de précisions, consulter la rubrique "Combien ça coûte ?" de notre FAQ.

Pourquoi faisons nous cela ?

Nous ne sommes pas une secte et notre association n'est marquée par aucune conviction religieuse, politique ou philosophique particulière. Tout simplement, nous aimons  les chats (Pourquoi ? : demandez à Victor Hugo, Céline, Colette, le Cardinal de Richelieu, Brassens et tant d'autres. Leurs réponses seront sans doute aussi ... irrationnelles que les nôtres). En ce qui nous concerne, nous sommes à la fois émus par le sort réservé à ces chats si nous n'intervenons pas, mais aussi conscients que l'on ne peut pas non plus les laisser proliférer, ce qui générerait à leur encontre de sauvages campagnes d'éradication dont  nous avons déjà été les témoins impuissants (d'où la stérilisation systématique et nous partageons cette démarche avec toutes les autres associations dans ce domaine).

Que faisons nous ?

Nous nous sommes constitués en association de la loi de 1901, nous recueillons des chats, dans la limite de nos capacités financières et de logement (qui est très souvent largement atteinte et ... dépassée !). Nous les faisons suivre par un vétérinaire, vaccinertatouerstériliser. Nous les "socialisons" chez nous et nous leur cherchons une famille d'accueil.

D'où viennent ces chats ? 

La plupart du temps, nous ne le savons pas vraiment. Il s'agit de chats "perdus", "errants". De "chats de hasard", selon la très belle expression de Annie Duperey (Edition du Seuil, 1999).  Ainsi, notre premier chat, "Minouche" a-t-il été recueilli en Haïti, sur un tas d'immondices où son maître très pauvre le laissait chercher sa pitance et dont l'avenir immédiat était, quand il serait suffisament gros .... d'être mangé avec des haricots rouges.  (Voir ci-dessous photo de Minouche à l'heure actuelle, à l'époque il était famélique !). Son propriétaire a bien voulu nous le confier et, une précision, "Minouche" n'est pas proposé à l'adoption !

Minouche

Pour les autres, ce sont des chats que nous trouvons nous-mêmes ou que des personnes nous signalent, parfois dans des situations dramatiques : jeunes crétins jouant au football avec un chaton (véridique), ou animaux tirés au fusil par plaisir, ou encore récemment, cinq chatons âgés d'une semaine et abandonnés dans un  carton en pleine forêt.

Quelle différence entre Potron-Minet et les autres associations qui proposent de chats à adopter ?

Aucune sans doute et nous ne sommes en rivalité avec personne. Vous pouvez passer voir nos chats et choisir d'en adopter un autre à la S.P.A. ou dans une autre association. L'important est que des chats trouvent des familles dans lesquelles il fait bon vivre. Notre spécificité (mais nous ne sommes pas les seuls) est peut-être le traitement particulièrement attentionné que nous réservons à "nos" chats qui, en attendant leur adoption, vivent dans nos domiciles et sont ainsi sociables, habitués à l'humain et à leurs congénères. Quand vous les adoptez, c'est toujours pour nous un grand moment d'émotion et si nous sommes contents de savoir qu'ils seront heureux, les larmes parfois ne sont pas loin lorsque nous les voyons partir (c'est pour ça que nous vous demandons, dans les premiers temps, de nous donner quelques nouvelles : comment s'est-il adapté ? est-il heureux ? et vous ?).

Etat sanitaire

Tous les chats sont vaccinés, tatoués, vermifugés, habitués à la litière, propres. Dès qu'ils en ont l'âge, ils sont stérilisés, ce qui est la manière la plus responsable d'aider ces animaux dont la prolifération, sinon, leur vaut d'être régulièrement l'objet de battues sauvages et d'éradications souvent cruelles.

L'association gagne-t-elle de l'argent ? 

Les membres de l'association sont tous bénévoles et ils commencent par investir, outre leur temps, leurs propres deniers personnels.  Nos sources de financement sont les adhésions (20 € par an), les dons (parfois). Et puis, nous remercions les vétérinaires qui nous consentent des prix pour les vaccinations et stérilisations (réductions que nous vous répercutons intégralement), ainsi que certains fabriquants d'aliments pour chats qui veulent bien nous offrir des prix péférentiels.

Vous l'aurez compris : notre situation est précaire !

Pourquoi le nom Potron-Minet ?

A propos du nom : dès qu'elle se réveille, Léa vous donne la réponse.